Sensibilisation au dépistage du cancer colorectal : Mars Bleu

La Clinique Les Orchidées vous invite à une matinée d’information dans le cadre de « Mars Bleu ». Gratuite et ouverte au public, cette matinée de sensibilisation sur le dépistage du cancer colorectal se déroulera le Jeudi 7 mars de 8h30 à 12h30 dans le hall d’accueil. Venez nombreux!

Organisée en partenariat avec Oncorun, le Centre de la Réunion de Coordination du Dépistage des Cancers CRCDC (ancien Run-Dépistage) et la Ligue Contre le Cancer.

AU PROGRAMME :

  • stand d’information et de prévention avec remise de brochures d’information,
  • stand de visite virtuelle avec lunettes virtuelles, par le laboratoire Roche, dans lesquelles il est possible de visualiser les étapes du dépistage et de visiter l’intérieur d’un colon contenant de nombreux polypes,
  • foire aux questions et présence de médecins gastro-entérologues pour répondre aux interrogations.

A la Réunion, rappelons que 2400 nouveaux cas de cancers (tous cancers confondus) sont découverts chaque année.  En France, le cancer colorectal se situe, tous sexes confondus, au troisième rang des cancers les plus fréquents : deuxième chez les femmes et troisième chez les hommes. Il survient en grande majorité chez les personnes âgées de 50 ans et plus. D’après les estimations de différentes études, le nombre de cancers colorectaux devrait augmenter dans les prochaines années pour atteindre 45 000 nouveaux cas annuels en 2020.

Pourquoi se faire dépister ? 90 à 95% des cancers colorectaux surviennent après 50 ans. C’est pourquoi toute personne homme ou femme âgé(e) entre 50 et 74 ans doit faire un test de dépistage tous les 2 ans. Si le cancer colorectal est détecté et donc pris en charge à temps à un stade précoce, il est possible de guérir dans 90% des cas.

Le dépistage, réalisé grâce à un nouveau test immunologique, simple, rapide et efficace, permet de détecter la présence de sang dans les selles, qui est due, dans le cas de cancer colorectal, aux saignements provoqués par certains polypes ou cancers. En cas de résultat positif au dépistage, des examens complémentaires sont nécessaires, tels que l’examen coloscopique (ou coloscopie), réalisé par le gastro-entérologue. La coloscopie a permis de révéler un polype dans 30 à 40% des cas, et un cancer dans 8% des cas.


revenir aux autres actualités