Covid 19 – SODIA – depuis le 04 mai – reprise des consultations externes patients

Depuis le lundi 4 mai dernier, les trois centres de dialyse SODIA : Delpra (Site Nord),  Jeanne d’Arc & Oasis (Sites Ouest), ont repris les consultations externes de néphrologie des patients, en sus des consultations d’urgence sur diagnostic médical, des télé-consultations de suivi, et des activités de dialyse, qui n’ont jamais été interrompues du fait de leur caractère vital pour les patients et ce, en maintenant 3 séances d’hémodialyse par semaine. 

 

Pour les consultations sur site, compte-tenu du maintien de l’état d’urgence sanitaire et des impératifs liés à la permanence du risque d’infection au CoviD19, les plages horaires ont été modifiées pour éviter les croisements de patients, le circuit de consultation est séparé du circuit dialyse, un nettoyage systématique des surfaces entre patients est réalisé. Le port du masque est obligatoire et des procédures d’hygiène sont mises en oeuvre.

 

Dans le cadre des télé-consultations et bilans biologiques à distance, en cas d’urgence, il est toujours  possible de bénéficier d’une consultation directe sur site, quand un diagnostic médical le prescrit.

De même, s’agissant de suivi diététique, social et psychologique, une rencontre patient-praticien est possible en cours ou en fin de séance de dialyse.

 

L’organisation des séances de dialyse en contexte épidémique est maintenu.

 

Il comporte un parcours qui permet d’identifier les patients à risque et de les orienter vers un dépistage. Ce circuit spécifique impose le respect des mesures barrières  en supprimant toute zone de regroupement, en systématisant le port du masque, le lavage hydro-alcoolique des mains…

 

Un tel parcours est mis en place sur chaque centre pour éviter les risques de contamination. Il passe également par la mise à disposition des équipements de protection pour les équipes de soins et les patients.

 

Pour plus d’information, pour que l’on puisse répondre au moindre doute, inquiétude, sur votre suivi, votre état de santé, n’hésitez pas à demander conseil à votre néphrologue référent.


revenir aux autres actualités

Leave your thought